dimanche, octobre 25, 2020

Xiaomi Mi Max 2 : Simple et efficace

En règle générale, les smartphones de format phablette jouent la carte de discrétion. Visiblement, avec son Xiaomi Mi Max 2, le constructeur chinois a voulu se départir de cette tendance.

On a en effet affaire à un mobile, qui combine à ses généreuses mensurations, un look qui ne manque pas de goût.

Xiaomi Mi Max 2

Les designers de chez Xiaomi ont pris quelques décisions pour le moins audacieuses pour nous livrer une phablette au corps entièrement métallisé, qui ne passe pas inaperçu.

Le verre avant 2.5 D et les subtiles incrustations d’antennes sont quelques choix salutaires opérés pour la conception extérieure du téléphone.

Et, à l’intérieur, les caractéristiques techniques implémentées n’en sont pas moins intéressantes. Par rapport au Mi Max, le Xiaomi Mi Max 2 vient avec du tout neuf pour ce qui est du processeur (Snapdragon 625) et du capteur photo (12 Mpx).

De même, le constructeur a misé sur plus de RAM (4 Go) et une puissante batterie (5 300 mAh), avec support charge rapide, pour une expérience utilisateur plus aboutie.

Définitivement, la phablette Xiaomi Mi Max 2 promet sur le papier.

Nous l’avons donc soumise à un test, dont vous retrouverez les résultats dans notre revue d’aujourd’hui.

Quelques caractéristiques clés du Xiaomi Mi Max 2

Fiche technique :

  • Design : corps aluminium, verre avant 2.5 D
  • Écran : 6,44 pouces, IPS LCD de résolution 1080p et de densité 342 ppi
  • Puces : processeur octa-core Snapdragon 625 @ 2.0 GHz et GPU Adreno 506
  • Système d’exploitation : Android 7.1.1 Nougat avec surcouche MIUI 8.5
  • Mémoires : RAM de 4 Go, ROM de 64 ou 128 Go, extensible via carte micro SD support
  • Camera principale : 12 Mpx, ouvrant à f/2.2, PDAF, flash dual-LED double tonalité, enregistrement en 4 K @ 30 ips ou en 720 p @ 120 ips
  • Caméra frontale : 5 Mpx, ouvrant à f/2.0 aperture ; enregistrement vidéo en 1080 p @ 30 ips
  • Connectivité : Dual SIM, 4 G LTE, Wi-Fi 802.11ac, Bluetooth 4.2, blaster IR, port USB-C
  • Autonomie : batterie de 5 300 mAh, avec fonction Quick Charge 3.0
  • Autres caractéristiques : scanner empreintes digitales, Radio FM,

Unboxing du Xiaomi Mi Max 2

Le Xiaomi Mi Max 2 vient dans une boite en carton, où sont bien rangés les accessoires en dessous du compartiment accueillant le smartphone.

À titre d’accessoires, on a droit à un câble USB Type-C et un chargeur compatible avec la fonction Quick Charge 3.0.

Pris en main, le Mi Max second du nom dévoile un mobile aux généreuses mensurations de 174,1 x 88,7 x 7,6 mm, qui le classent résolument dans la famille des phablettes.

Il présente donc les mêmes dimensions que son illustre prédécesseur, mais gagne quelque 8 grammes.

Toutefois, malgré ses 211 g sur la balance – dans la moyenne de mobile de ce type —, le Mi Max 2 n’est pas difficile à manipuler, car le poids est réparti homogènement sur tout le corps et, comme nous le verrons plus loin, le téléphone laisse de bonnes impressions côté ergonomie.

Design

Comme nous l’introduisions, l’un des principaux attraits du Xiaomi Mi Max 2, c’est sans nul doute sa conception extérieure, très bien inspirée pour une phablette.

Alors que les constructeurs jouent généralement la carte de la simplicité, Xiaomi a choisi de démarquer son mobile, avec une conception extérieure bien travaillée et encore plus soignée qu’avec le Mi Max.

Contrairement à l’association plastique et métal de ce dernier, le Xiaomi Mi Max 2 vient avec un corps entièrement en aluminium. Résultat : le téléphone gagne en solidité et en maturité.

Xiaomi Mi Max 2

Le look métallisé de cette phablette est ponctué par quelques incrustations d’antenne en plastique.

Celles-ci sont de minces bandes, suivant les contours du dos en haut et en bas : une tendance qui tend à se généraliser.

Xiaomi Mi Max 2

Pour agrémenter le design de son mobile, Xiaomi a reconduit les belles courbes aux quatre coins, qu’on avait déjà vues sur le Mi Max.

Mais ce n’est pas tout. Il a monté au-devant un écran massif qui occupe très bien la façade avant.

Particularité : un verre 2.5D couvre l’écran et une protection Gorilla Glass 3 est aussi de la partie. Un film de protection supplémentaire n’est donc pas vraiment utile.

Dans l’ensemble, les changements apportés par Xiaomi par rapport au Mix Max sont une réussite. La phablette laisse de bonnes impressions extérieurement. Celles-ci se confirment avec sa prise en main facile.

On salue la bonne tenue garantie par la finition mate du dos, ce qui change des téléphones ayant tendance à glisser lorsqu’on les manipule. Bien sûr, en raison de sa grande taille, il est difficile d’utiliser le Mi Max 2 avec une seule main.

Ergonomie

En plus d’être élégant, le Xiaomi Mi Max 2 compte sur une conception qui rend son utilisation confortable.

Sur la tranche juste de l’écran se trouvent les sorties de l’écouteur, qui fait office de haut-parleur secondaire, une caméra frontale de 5 Mpx, une LED de notification et quelques capteurs soigneusement dissimulés.

À l’opposé, les habituelles touches capacitives (Home, Tâches et Retour) sont présentes et s’allument en blanc au toucher.

L’emplacement hybride pour cartes (deux SIM ou SIM + carte micro SD) se trouve sur la gauche, tandis que les boutons ON/OFF et verrouillage sont alignés sur le côté droit. Globalement, la distribution des touches est bonne.

Xiaomi Mi Max 2

Le Xiaomi Mi Max 2 accueille sur son contour supérieur un blaster infrarouge, un microphone secondaire, ainsi qu’une prise audio jack.

Sur le bas, on retrouve, en plus du port USB de Type-C, deux grilles, l’une étant les fentes du haut-parleur principal et l’autre l’embouchure du microphone.

En retournant la phablette, on aperçoit en haut, dans le coin gauche, un capteur photo principal, crédité de 12 Mpx et accompagné d’un flash dual tonalité.

Quant au fingerprint, il est placé près du sommet pour un accès plus simple.

Écran

L’écran 6,44 pouces monté sur le Mi Max 2 est muni d’une dalle IPS.

Même s’il ne s’agit pas d’un AMOLED, on se satisfait de l’expérience de visualisation.

Les images sont en effet affichées avec une résolution de 1440 p et une densité de 342 ppi.

Xiaomi Mi Max 2

Ces caractéristiques techniques sont suffisantes pour obtenir des rendus nets dignes d’un bon mobile milieu de gamme. La luminosité mesurée s’établit à 520 nits au maximum, contre 1300 : 1 pour le taux de contraste, ce qui est excellent. Le Mi Max 2 améliore son prédécesseur au niveau de la profondeur de noir.

Durée de vie batterie

Pour son Mi Max 2, Xiaomi a décidé d’améliorer l’autonomie et confié pour cela l’alimentation de la phablette à une puissante batterie de capacité 5 300 mAh. En plus, cette dernière a la particularité d’être compatible avec la technologie Quick Charging 3.0.

Ainsi, le chargeur de 18 W fourni à l’achat permet de passer de 0 à 22 % en tout juste 30 minutes. La batterie se recharge en outre à 85 % en seulement deux heures et demie. Côté autonomie, on ne peut être qu’admiratif devant de travail accompli par Xiamio pour sa Mi Max 2.

Pleine, la batterie peut en effet tenir jusqu’à 126 heures. Vous pouvez ainsi naviguer sur le web pendant plus de 19 heures et lire plus de 21 heures de vidéo.

Connectivité

Muni de la fonctionnalité dual SIM, le Xiaomi Mi Max 2 dispose d’une connectivité évoluée. Cette phablette supporte les réseaux mobiles 4G LTE et incorpore des puces Bluetooth 4.2, GPS, GLONASS Beidou.

La connexion sans fil Wi-Fi est bien sûr de la partie sous sa version 802.11ac. Le Mi Max est également équipé d’un blaster infrarouge, qui vous permet de contrôler à distance les équipements électroménagers compatibles.

À titre de connectique, Xiaomi a prévu un port USB de Type-C compatible avec les supports USB OTG. À noter que la phablette dispose de la fonction radio FM.

Hardware et performances

La phablette Xiaomi Mi Max 2 est propulsée par le chipset Snapdragon 62, un processeur que l’on retrouve de plus en plus dans le milieu de gamme.

Doté de huit cœurs Cortex-A53, ce SoC tourne à la fréquence d’horloge de 2.0 GHz, et est épaulé par une puce Adreno 506, qui gère les tâches graphiques.

L’architecture montée à l’intérieur de la phablette est moins puissante que celle de son prédécesseur, qui rappelons-le combinait un chipset Snapdragon 650 et une carte graphique Adreno 510, deux fois plus puissante que l’Adreno 506.

Xiaomi Mi Max 2

Après nos différents tests, nous sommes arrivées à la conclusion que le Xiaomi Mi Max 2 livre des performances moyennes, qui sont toutefois acceptables pour un mobile milieu de gamme.

Nous aurions toutefois préféré que le constructeur reconduise la configuration technique du Mi Max à défaut de la faire évoluer.

En pratique, ce hardware suffit pour gérer l’OS et les différentes applications avec une bonne fluidité.

Il se montre par contre limité face à des jeux 3D exigeants. Cela dit, on se réjouit que le système ne chauffe pas, même lorsqu’il est très sollicité.

Software

Le Xiaomi Mi Max 2 tourne sous MIUI 8.5, un OS basé sur le tout dernier système de Google, l’Android 7.1.1 Nougat.

Cet environnement logiciel apporte quelques changements intéressants comme les applications doubles : vous pouvez par exemple utiliser deux comptes Whatsapp (une sur chaque SIM) sur la phablette.

Xiaomi Mi Max 2

Les espaces doubles sont également une des nouveautés apportées par le MIUI 8.5.

Cela vous permet d’exploiter deux espaces de travail sur le téléphone.

Chacun d’eux pourra disposer de ses propres applications, galeries et options de personnalisation.

L’accès à chacune de ces interfaces est restreint par un code d’accès ou une empreinte digitale.

À noter l’intégration en exclusivité d’une fonction Split Screen. Celle-ci vous permet de lancer deux applications côte à côte.

La section photo passée à la loupe

Pour équiper la caméra principale du Xiaomi Mi Max 2, le constructeur a porté son choix sur un capteur IMX386 12 Mpx, muni d’un système autofocus de détection de phase.

Provenant de chez Sony, ce capteur de distance focale 27mm ouvre à f/2.2 est accompagné d’un flash dual-LED double tonalité.

La frontale quant à elle est munie d’un capteur de 5 Mpx ouvrant à f/2.0.

Matériellement, la section photographique de la phablette n’est pas exceptionnelle, mais reste digne d’un milieu de gamme.

D’ailleurs, elle livre un rendu intéressant. Les couleurs des prises sont précises et la balance des balances juste.

Xiaomi Mi Max 2

Pour ce qui est de l’interface photo du Xiaomi Mi 2, elle est assez simple. On retrouve entre autres des bascules pour le flash et les modes vidéo et HDR.

Vous accédez en outre à large éventail de modes (Panorama, Beauté, Minuterie, etc.) et paramètres de réglages manuels de l’appareil photo. S’ajoutent dix-sept filtres en direct.

Enregistrement vidéo

Avec le Xiaomi Mi Max, plusieurs modes d’enregistrement vidéo sont disponibles : 2160p @ 30 ips, 1080 p @ 30 ips ou 720 p @ 120 fps, pour les effets lents.

Les vidéos filmées en 2160 p (4K) sont de top qualité : l’image est nette et le rendu audio plus que correcte.

Conclusion, disponibilité et prix du Xiaomi Mi Max 2

Nos impressions au terme de notre test du Mi Max 2 sont globalement bonnes.

Même si le hardware aurait pu être de meilleure facture, il faut reconnaitre à Xiaomi le mérite d’avoir livré une phablette équilibrée, super endurante et qui a surtout belle allure.

Les deux versions du Xiaomi Mi Max 2 sont déjà disponibles auprès de nos partenaires habituels. Le prix du modèle de 64 Go de ROM tourne autour de 285 €, tandis que la version de 128 Go coute environ 315 €.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire !
Entrez votre nom

Derniers Articles

le Galaxy Note20 256 GB – Samsung : pour un usage orienté multimédia

Samsung Galaxy Note 20 - Smartphone Portable débloqué 4G (Ecran Amoled - 256 Go - Double Nano-SIM - Android) - Gris - Version Française...

Analyse du C2 Tava 16 GB de chez Nokia.

atFoliX Protection Écran Film de Verre en Plastique Compatible avec Nokia C2 Tava Verre Film Protecteur, 9H Hybrid-Glass FX Protection Écran en Verre trempé...

Analyse du Y6s (2019) 32 GB de chez Huawei.

HUAWEI Y6 (2019) - Smartphone 32GB, 2GB RAM, Dual Sim, Midnight BlackVoir sur AmazonEn quelques motsParmi tous les choix possibles, il devient difficile de...