jeudi, octobre 29, 2020

Nokia 3 : L’entrée de gamme Nokia, notre revue

Nokia semble résolument décidé à renouer avec son succès d’antan.

Et pour faire face à la rude concurrence qui règne actuellement sur le marché, le constructeur finlandais, dont les droits sont désormais détenus par la société HMD, propose une offre couvrant tous les segments de prix, afin que tout le monde puisse trouver pour son compte.

En entrée de gamme, son Nokia 3 se veut une alternative à des mobiles estampillés Meizu, Moto ou Xiaomi, proposés à prix réduit.

Tournant sous Android et intégrant des caractéristiques véritablement d’entrée de gamme, ce nouveau-né de la famille Nokia n’aura certainement pas la tâche facile.

Notre rédaction s’est intéressée d’un peu plus près au Nokia 3 et passé son hardware, ainsi que ses fonctionnalités au banc d’essai.

Est-il suffisamment armé pour tenir la concurrence et se vendre aussi bien que le Nokia 3310 (2017) ?

Lisez notre revue pour le savoir.

Nokia 3 : design et écran

Présenté en même temps que les Nokia 5 et 6, le Nokia 3 partage avec ses derniers une très bonne qualité de conception.

Contrairement à ces derniers qui arborent respectivement une robe en aluminium et en métal, la troisième itération est conçue en polycarbonate, un matériau classique chez les mobiles Nokia. Son cadre est toutefois en aluminium.

Nokia 3
Design du Nokia 3

Il est vrai que le design du Nokia 3 n’est pas transcendant.

Pour autant, le grand soin qui a prévalu pour sa conception, comme à celle des Nokia 5 et 6, ne fait l’ombre d’aucun doute.

En plus de dégager une sensation de solidité, ce smartphone d’entrée de gamme est bien fini. Au premier contact avec le Nokia 3, on ne peut s’empêcher de penser aux Nokia Lumia.

Nokia 3

La distribution des boutons est assez classique : tandis que les touches ON/OFF et d’ajustement occupent le haut de la tranche droite, il faut se déporter sur la gauche pour trouver les compartiments pour SIM et carte mémoire.

La manipulation de ce mobile compact possédant des dimensions de 143,4 x 71,4 x 8,5 mm est assez confortable.

La face avant du Nokia accueille un écran 5 pouces de finitions « plasticky » et sculpté en verre Corning Gorilla.

Très lumineux, cet afficheur comparable à celui des Xiaomi Redmi Note 4 et Sony Xperia L1, est muni d’une dalle IPS capable d’afficher des images en 720 p, ce qui suffit tout juste à offrir une qualité d’affichage décente.

À noter toutefois que la calibration de l’écran n’est pas très bonne et que les images présentent des couleurs pétantes.

Nokia 3

Hardware, software et caméra

Hardware

Sous le capot, c’est un processeur d’entrée de gamme qui est aux commandes. Le Nokia 3 est en effet propulsé par un SoC Mediatek MTK MT6737, composé de quatre cœurs en tournant à 1,3 GHz.

Pour l’épauler, HMD a opté pour une carte graphique assez habituelle dans l’entrée de gamme, l’ARM Mali T720 MP2.

Les tâches courantes peu exigeantes et n’ayant pas une grande charge graphique ne devraient pas résister à une telle configuration.

L’architecture est à cet effet complétée par une RAM de 2 Go.

Pour le stockage des fichiers, le Nokia 3 dispose de 16 Go de mémoire interne, avec possibilité d’étendre cette capacité à partir d’une carte microSD, microSDHC ou encore microSDXC.

Système d’exploitation

Après l’aventure Windows Phone, les nouveaux smartphones Nokia rejoignent définitivement la famille Android,  et le Nokia 3 tourne avec le tout nouveau Android Nougat 7.1.1, sans surcouche de personnalisation.

Ce logiciel peut être mis à jour et vient avec les services Google Play et applications Google préinstallés.

Malgré l’absence de surcouche de personnalisation, le constructeur n’a pas manqué d’apporter une touche maison à l’interface.

Ainsi, au niveau de l’interface les icônes et applications préinstallées sont peintes dans la traditionnelle couleur bleue de Nokia. Globalement, l’expérience utilisateur avec cet environnement logiciel est globalement positive, malgré quelques petits défauts.

Nokia 3

Section photographique

Le Nokia N3 est loin d’être un photophone et se contente de modestes prestations. Pour autant, ses performances photographiques s’accordent bien avec son positionnement tarifaire.

Il faut dire que même si nous ne sommes pas en face du meilleur de Nokia en termes de qualité photo, ce smartphone livre un rendement correct, compte tenu de sa partie matérielle.

À la baguette, on retrouve une caméra principale équipée d’un capteur de 8 Mpx (avec une taille de 1,12 micron par pixel), capable d’ouvrir à f/2.0.

Pour la frontale, c’est le même capteur qui a été reconduit avec la promesse d’une expérience de prise de selfies intéressante.

L’intégration d’un autofocus et d’une fonction de détection de visage est à noter.

Par ailleurs, en ce qui concerne l’enregistrement vidéo, on est limité à du 720 p, avec cadence de 30 fps.

Connectivité et autonomie

Le Nokia 3 affiche complet et tout neuf côté connectivité. Disponibles en deux versions (une SIM et dual SIM), il prend en charge les réseaux mobiles 4G LTE  de catégorie 4 et intègre les technologies sans fil WiFi, NFC, GPS et Bluetooth, sous leurs versions les plus récentes.

À noter l’absence du lecteur d’empreintes digitales, contrairement aux Nokia 5 et 6. La prise port jack 3,5 mm et le port microUSB 2.0 ne font toutefois pas défaut.

Nokia 3

L’alimentation du smartphone est assurée par une batterie de capacité 2630 mAh, ce qui est un peu décevant quand on compare par exemple avec les 4100 mAh du modèle concurrent Xiaomi Redmi 4.

Cette batterie très semblable à ce qu’on retrouve dans le Sony Xperie avec ses 2628 mAh – qui soit dit en passant partage de nombreuses similitudes avec le Nokia 3, suffit tout juste à offrir une autonomie décente pour la lecture vidéo ou la navigation internet.

HMD a tenté un tant soit peu de se rattraper en intégrant un système de charge rapide.

Ainsi, le smartphone vient avec un chargeur 5V @ 2A, qui permet de passer de 3 % de charge à 50 % en 45 minutes.

Il y a sans doute mieux actuellement, mais la tentative du constructeur est à saluer.

Conclusion, prix et disponibilité du Nokia 3

Avec son Nokia 3, la société finlandaise HMD présente quelques arguments intéressants, en vue d’un retour du label Nokia au devant de la scène dans la très concurrentielle niche de la téléphonie mobile, et dans ce cas, de l’entrée de gamme.

Ce n’est clairement pas le meilleur choix possible quand on s’en tient à ce qui se fait du côté de la concurrence, mais ce téléphone Android reprenant quelques bonnes recettes Nokia offre l’essentiel et une expérience utilisateur satisfaisante.

Si vous êtes tenté par le Nokia 3, il vous faudra compter environ 150 € pour vous l’offrir.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire !
Entrez votre nom

Derniers Articles

Un téléphone mobile efficace : Honor – 9C 64 GB

HAOTIAN Coque pour Honor 9C Etui, Magnétique Cuir PU Flip Cover Case, Protection Antichoc, Motif Papillon, Housse avec Carte Fentes/Stand Fonction. GrisVoir sur AmazonEt...

Analyse du Spark 6 64 GB de chez Tecno.

DOOGEE N20 Android 9.0 Télephone Portable débloqué Pas Cher, Octa-Core 4 Go+64 Go Dual SIM 4G Smartphone, 6,3 Pouces FHD+ Waterdrop Écran, 16MP+8MP+8MP+16MP, 4350mAh...

Analyse du Galaxy A41 64 GB de chez Samsung.

Samsung Galaxy A41 4G 64Go Noir + BON D'ACHAT AMAZON - Compatible Réseau Français - Smartphone Portable débloqué - Ecran: 6,1 pouces - Double...