mardi, octobre 20, 2020

Meizu M3 Note : Notre analyse face à la concurrence

Sans faire trop de bruit, Meizu a récemment présenté au monde sa première phablet de la saison. Intitulé Meizu M3 Note, il s’agit d’un terminal qui vient concurrencer le puissant Xiaomi Redmi Note 3 Pro ; smartphone qui jusqu’à présent régnait en maître dans le segment des phablets moyen/haut de gamme.

Malgré les nombreuses furent les fuites à propos de ce terminal, la présentation officielle nous a révélé de nouveaux détails qui sont très positifs heureusement et qui font du M3 Note un terminal encore plus intéressant. Sans plus tarder, commençons notre analyse.

Le métal reste, mais aussi le lecteur d’empreintes digitales

Meizu nous a surpris avec un inattendu lecteur d'empreintes digitales sur sa dernière phablet, le Meizu M3 Note
Meizu nous a surpris avec un inattendu lecteur d’empreintes digitales sur sa dernière phablet, le Meizu M3 Note

Les spécifications du Meizu M3 Note ne sont pas pour autant révolutionnaires, mais il est toujours bien de les rappeler. D’une part nous avons un écran de 5.5 pouces avec une résolution Full HD de 1 920 x 1080 pixels qui atteint la même densité de 403 ppp que son prédécesseur, le M2 Note. Toutefois, l’écran est maintenant de type 2.5D et il nous offre un bon contraste statique de 1000 : 1 ainsi qu’une excellente luminosité de 450 nits ; une mesure qui garantit une bonne vision à l’extérieur.

Le châssis de ce nouveau terminal arrive avec des dimensions de 153.6 x 75.5 x 8.2 millimètres pour un poids de 163 grammes ; des chiffres légèrement plus élevés que ceux de son prédécesseur. Mais malgré cela, le M3 Note est un peu plus fin que le M2 ; un détail remarquable et qui constitue une avancée si on tient compte du fait que la batterie est non amovible. Une autre amélioration concerne l’usage de l’aluminium. Cela ne sera donc plus une exclusivité du Meizu Metal et permet au Meizu M3 Note de pouvoir faire face à la concurrence la plus récente. De ce fait, nous serions même tentés de dire que le châssis est le même que celui qui a été utilisé pour le MX5 ; sinon la similitude est vraiment incroyable.

Si nous passons aux spécifications internes, nous trouvons un SoC Helio P10 signé Mediatek, avec une architecture qui ne diffère pas trop de celle du MT6753 (8 x Cortex A-53) utilisé dans le M2 Note. Mais contrairement aux 1.3 GHz du M2 Note, la fréquence du processeur du M3 Note (MT6755 ; Helio P10) est de 2 GHz. Nous avons, en outre, une nouvelle puce graphique : le Mali-T860 MP2 qui nous offre jusqu’à 45 Gflops de puissance face aux 35 GFlops du Mali-T720 MP3 présent dans le MT6753. En supposant que cette puce fonctionne à 700 MHz, on notera une augmentation d’environ 30 % de la puissance graphique.

En ce qui concerne la section de la mémoire, Meizu nous propose deux versions dont l’une est équipée d’une mémoire ROM de 32 Go (eMMC 5.1) avec une mémoire RAM LPDDR3 de 3 Go. Ajoutons que les deux versions, 16 Go et 32 Go, sont extensibles jusqu’à 128 Go grâce à une carte microSD.

Meizu M3 Note

Passons, ensuite, au paragraphe photographique avec la présence confirmée d’une caméra arrière de 13 mégapixels qui intègre 5 lentilles, une ouverture f/2.2, autofocus PDAF et un double flash LED double ton. Il a également été confirmé la caméra avant de 5 mégapixels avec ouverture f/2.0.

Le Meizu M3 Note nous apporte deux agréables surprises. La première est un lecteur d’empreintes digitales mTouch 2.1 situé sur le bouton Home physique. La seconde surprise est une augmentation de la capacité de la batterie ; au lieu des 3 450 mAh révélés par les fuites, c’est plutôt une batterie de 4 100 mAh qui est intégrée dans le M3 Note. Deux nouveautés qui le rendent encore plus compétitif que ce à quoi on pouvait s’attendre.

Parlons maintenant de la connectivité, où on voit un Meizu M3 Note qui embarque de la 4G LTE VoLTE avec du Wi-Fi 802.11n double bande, un slot pour deux Nano-SIM, Bluetooth 4.1 et du GPS + GLONASS. Malheureusement, nous n’aurons pas droit à la Radio FM.

Le Meizu M3 Note intègre un système d’exploitation FlyMe 5.1 basé sur Android 5.1 Lollipop et il sera vendu en trois couleurs : gris, argent et doré. Mais il faudra patienter encore quelques semaines pour pouvoir s’en procurer.

Meizu M3 Note VS Xiaomi Redmi Note 3 Pro

Meizu M3 Note

Ne vous méprenez pas, le Xiaomi Redmi Note 3 Pro est actuellement le terminal le plus sérieux parmi ceux du segment des milieux de gamme. Dans l’intention de faire plaisir aux utilisateurs qui appréciaient déjà le Redmi Note 3, Xiaomi a décidé de changer le Helio X10 par un Snapdragon 650 et d’améliorer la caméra (l’une de ses principales faiblesses). Le résultat est un terminal qui se positionne dans le segment des 200-250 euros, en fonction de la version, et qui offre un rendement ainsi que des prestations propres à un haut de gamme de 2015.

Ainsi, le Meizu M3 Note a en face de lui ce qu’on pourrait qualifier « d’os très dur à croquer », puisqu’il devra convaincre ses futurs acheteurs d’être l’option à considérer. Et cela n’est pas une mince affaire. Passons donc à la comparaison des deux terminaux.

  • Châssis et matériaux : Les deux terminaux sont construits en aluminium et sont tous deux équipés de lecteur d’empreintes digitales. Mais au niveau du téléphone de Xiaomi, le lecteur se trouve dans la partie postérieure. Une disposition qui, à notre avis, doit être plus confortable que lorsqu’on retrouve le capteur sur le bouton Home. En parlant de dimensions, le Meizu M3 Note est un peu plus grand que le Xiaomi Redmi Note 3 Pro, toutefois il est plus mince (0.5 mm de différence). Tous les deux ont un poids pratiquement identique avec un gramme de différence (164/163 gr) pour le Meizu. Un point en faveur du Meizu M3 Note donc.
  • Écran : Tous les deux appareils disposent d’un écran de 5.5 pouces avec une résolution Full-HD. Il n’est donc pas opportun d’effectuer une comparaison sur ce plan.
  • Mémoire : Les deux terminaux offrent deux versions en terme de mémoire RAM et de mémoire ROM : 2 /16 Go et 3 /32 Go. Dans les deux cas, la mémoire de stockage interne est extensible en utilisant une carte mémoire microSD. Impossible de comparer ici également.
  • Puissance : Bien que le Helio X10 du Redmi Note 3 original soit légèrement supérieur au Helio P10, le Qualcomm Snapdragon 650 est toute une autre affaire. Puisque son Adreno 510 est capable d’obtenir un score d’environ 20 000 points au cours du test graphique Antutu 6.0. Si le G6200 présent dans le Helio X10 avec ses 90 GFlops (environ) obtient près de 12 000 points, le Mali-T860 MP2 présent dans le Helio P10 est très en arrière par rapport à la solution de Qualcomm. En outre, le Snapdragon 650, bien qu’intégrant 6 noyaux face aux 8 du Helio P10, inclut deux architectures Cortex A-72, ce qui élève son score jusqu’à 77 000 points. Le Helio P10 offre environ 45 000 points dans ledit test (sur la base des résultats du Elephone P9000). Nous avons donc une différence de 32 000 points pour le Xiaomi Redmi Note 3 Pro, soit un rendement supplémentaire de 70 %. Le gagnant dans cette section est donc le Xiaomi Redmi Note 3 Pro.

Le trône du rendement dans le milieu de gamme revient au Snapdragon 650 et pour le moment il est difficile de le détrôner.
Le trône du rendement dans le milieu de gamme revient au Snapdragon 650 et pour le moment il est difficile de le détrôner.

  • Caméras : Cette section est très serrée bien qu’elle soit la plus difficile à analyser sans avoir les deux téléphones portables en main. D’une part, nous avons le Meizu M3 Note qui fait usage d’uncapteur arrière de 13 mégapixels avec autofocus à détection de phase, ouverture f/2.2 et un double flash LED double ton. D’autre part, nous avons du côté de Xiaomi un capteur arrière de 16 mégapixels avec ouverture f/2.0, autofocus à détection de phase et flash LED double ton. En ce qui concerne les caméras avant, les deux appareils proposent un capteur de 5 mégapixels avec ouverture f/2.0 et enregistrement à 1080 p. Outre sa plus grande résolution, le capteur de Xiaomi dispose d’une meilleure ouverture. On conclut donc que le Xiaomi Redmi Note 3 Pro est, en principe, le gagnant de cette section.
  • Autonomie : Comme nous l’avons déjà souligné, la batterie du Meizu M3 Note devrait être de 3 450 mAh (d’après les fuites). Nous savons désormais qu’elle dispose d’une capacité de4 100 mAh ; 50 mAh de plus que le Redmi Note 3 Pro en dépit de sa faible épaisseur. Les points, ici, vont donc en faveur du Meizu M3 Note.
  • Connectivité : Les deux terminaux sont compatibles avec la 4G LTE, de catégorie 7 dans le cas du SD650 et de catégorie 6 dans le cas du Helio P10. Tous les deux peuvent télécharger des donnéesà une vitesse qui peut atteindre les 300 Mbs, mais le SD650 peut uploader à 100 Mbs face aux 50 Mbs du Helio P10. En outre, dans le cas du Xiaomi Redmi Note 3 Pro nous avons le Wi-Fi ac, absent dans le Meizu M3 Note. Encore une victoire pour le smartphone de Xiaomi.
  • Système d’exploitation: Les deux terminaux fonctionnent sous Android 5.1 Lollipop avec leurs couches de personnalisation respectives. Sans avoir le Meizu M3 Note en main, il ne serait donc pas approprié d’effectuer une comparaison.

Meizu M3 Note

Comme vous pouvez vous en rendre compte, Xiaomi remporte dans 3 principales sections, tandis que son adversaire arrive en tête dans deux sections pas très importantes. Le verdict est donc assez clair : Meizu a conçu un bon smartphone, mais il devra faire de telle sorte que le prix soit son grand atout s’il veut s’en sortir face au Xiaomi Redmi Note 3 Pro.

Nous avons trouvé les deux versions (2 /16 Go et 3 /32 Go) du Meizu M3 Note à un tarif compris entre 160 et 175 euros pour la version à 2 Go de RAM et compris entre 230 et 260 euros pour la version à 3 Go de RAM. En tenant compte du fait qu’il s’agit des tarifs dans les magasins chinois, le terminal n’est plus ce qu’on pourrait qualifier de compétitif. En effet, avec un montant d’environ 173 euros nous pouvons avoir la version de base du Xiaomi Redmi Note 3 et la version à 3 Go de RAM pour un prix de 206 euros.

C’est probablement certain que dans la période des préventes, le prix du Meizu M3 Note sera encore plus élevé pour ensuite baisser de manière significative dès qu’il y aura une stabilité dans les demandes. Pour l’instant, ça ne sert à rien d’opter pour un smartphone moins puissant à un prix supérieur ou égal à celui de la concurrence.

Si le Meizu M3 Note veut être compétitif, le fabricant devrait opter pour des tarifs de 150 et 180 pour les deux versions ; de telle sorte que cela ne dépasse pas les 170 — 200 euros en Europe. Toutefois, il est important de souligner que le Meizu M3 Note n’est pas un mauvais smartphone ; bien au contraire, il s’agit d’un terminal très complet, mais le choix du Snapdragon 650 a été bénéfique au terminal de Xiaomi. En plus, il n’existe pas actuellement sur le marché d’offres proposant ce SoC tout en étant commercialisé à ce prix. La preuve, le Sony Xperia X est le seul smartphone qui en est équipé, mais il est vendu à un prix d’environ 500 euros.

Points forts :

  • Bel écran
  • Rendement moyen/haut
  • Bonne qualité de construction
  • Bonne conception
  • Lecteur d’empreintes digitales
  • Excellente autonomie
  • Stockage extensible.

Points faibles :

  • Prix trop élevé pour le moment
  • Batterie non amovible
  • Rendement inférieur à la concurrence la plus directe
  • Absence de technologie NFC
  • Absence de Android 6.0 Marshmallow.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire !
Entrez votre nom

Derniers Articles

Le meilleur téléphone ? Huawei – Y6p 64 GB

Huawei Y6P - Smartphone 64GB, 3GB RAM, Dual Sim, Midnight BlackVoir sur AmazonEn introduction de cette analyseDe nombreux téléphones portables sortent chaque mois, et...

Analyse du Spark 5 Air 32 GB de chez Tecno.

DQG Coque pour Tecno Spark 5 Air,Pochette de Carte Portefeuille en Cuir avec Rabat, étui de Protection d'origine Housse pour Tecno Spark 5 Air...

Le téléphone mobile prévu pour les voyageurs : A32 128 GB de chez Oppo

GOGME Coque pour Oppo A32 (2020) Etui, Magnétique Cuir PU Flip Cover Case, Protection Antichoc, Motif Papillon, Housse avec Carte Fentes/Stand Fonction. BleuVoir sur...