jeudi, octobre 29, 2020

Doogee Mix : Pourquoi les mélanges ne sont pas bon

Doogee est un constructeur dont de nombreux mobiles ont fait l’objet d’un test ici sur Gizlogic.

En règle générale, ses smartphones nous laissent de bonnes impressions, et visiblement vous aussi, à en croire vos avis.

C’est donc avec beaucoup d’intérêt que nous avons reçu le Doogee Mix en test.

Il faut dire que sur le papier, les annonces faites sont intéressantes pour un smartphone de moins de 200 €.

Design sans bordures inspiré du Xiaomi Mi Mix, écran Samsung AMOLED de résolution 720 p, capacité à filmer en 4 K, et configuration dual caméra basée sur la technologie Samsung ISOCELL, voici quelques arguments sur lequel Doogee compte pour imposer son mobile dans ce segment de prix.

Doogee Mix

Avec ces quelques spécifications, on réalise déjà que le constructeur a tenté de mélanger ce qui se fait de bon et d’innovant sur le marché, tout en se maintenant dans une fourchette de prix juste.

Cela va-t-il pour autant donner le résultat escompté ?

C’est justement pour nous faire une idée juste et impartiale que nous nous sommes intéressés de près au Doogee Mix.

En attendant d’aller plus loin dans notre test de ce mobile estampillé Doogee Mix, poursuivons avec sa présentation en notant qu’il est propulsé par un SoC Helio P25, combiné à une RAM de 4 Go/ 6 Go.

Quant à la mémoire interne, elle est de 64 Go ou 128 Go tandis que la batterie dispose d’une capacité de 3 380 mAh.

Le Doogee Mix en bref

Fiche technique :

  • Design : corps en métal et vitrage à l’arrière
  • Écran : 5,5 pouces, Super AMOLED, résolution de 720 p et densité de 294 ppi, protection Gorilla Glass 5
  • Puces : MediaTek Helio P25 huit cœurs (4x 2.5 GHz ARM Cortex-A53 + 4x 1.6 GHz ARM Cortex-A53) ; carte graphique Mali-T880MP2 GPU
  • Mémoires : 4/6 Go de RAM et 64/128 Go de ROM, avec possibilité d’extension à partir d’un port micro SD
  • Système d’exploitation : DoogeeOS basé sur Android 7.0 Nougat
  • Caméras : configuration dual caméra arrière 6 Mpx f/2.0 + 8 Mpx f/2.0, LED flash – frontale de 5 Mpx f/2.2
  • Connectivité : Dual nano SIM ; compatibilité LTE (Cat. 6) ; Wi-Fi a/b/g/n double bande ; Bluetooth 4.1
  • Autonomie : batterie de 3 380 mAh

Doogee Mix : tout sur sa conception extérieure

Le design est incontestablement le principal attrait du Doogee Mi Mix.

Doogee a clairement voulu proposé autre que ce à quoi on est habitué avec les mobiles de moins de 200 €.

Dès le premier contact avec le smartphone, on ne peut s’empêcher de penser au Xiaomi Mi Mix.

La ressemblance entre les deux mobiles ne se limite donc pas qu’à la dénomination.

Doogee Mix

Le Doogee Mix dispose de cadrans fins d’à peine 2 mm, rehaussés par un effet 2,5 D. tout autour du panneau 5,5 Pouces AMOLED les bords intérieurs sont peints en noir et à peine visibles lorsqu’on visualise des images foncées.

Doogee est arrivé à créer un effet bord à bord ayant un bel attrait visuel.

Les ajustements opérés au niveau du design font du Mix le plus compact des appareils de 5,5 pouces. Ses dimensions sont d’ailleurs comparables à un smartphone de 5 pouces.

Sur la tranche juste en dessous de l’écran, on retrouve le seul bouton tactile capacitif, sous lequel est implanté un fingerprint caractérisé par une précision et une vitesse remarquables pour un téléphone de ce prix.

Doogee Mix

À l’opposé, Doogee est arrivé à installer la caméra frontale, malgré que la tranche soit particulièrement mince. En revanche, il n’y a aucune LED de notification.

Une autre caractéristique que nous apprécions côté design : le Mix est recouvert à l’arrière d’un verre Gorilla Glass 5Doogee Mix

Sur le cerclage en métal de l’appareil, on retrouve, sur le côté droit, les boutons d’ajustement du volume et de verrouillage.

La gauche pour sa part accueille le compartiment destiné à accueillir les puces mémoire et SIM.

Écran

Pour l’affichage, Doogee  a choisi de faire des découpages au niveau de certains coins de son écran — qui rappelons-le – affiche une résolution de 720 p.

Nous ne lui en voulons pas pour cette décision, car cela a entre autres avantages de rallonger la durée de vie de la batterie.

Doogee Mix

Comme indiqué tantôt, la technologie Super AMOLED est celle qu’utilise l’écran du Mix. Doogee s’est donc inspiré de ce que fait Samsung. Nos tests d’affichage nous ont permis de mesurer une luminosité maximale de 385 nits.

Ce n’est bien sûr pas exceptionnel, mais l’écran du Doogee Mix a le mérite de livrer des images très brillantes. De même, les noirs sont extrêmes profonds. C’est dire qu’on retrouve tous les ingrédients qui font un bon écran AMOLED.

Hardware et performances

Sur le plan technique, Doogee a fait des choix de composants étonnement élevés pour un smartphone de moins de 200 €.

Le hardware du Doogee Mix est ainsi propulsé par un processeur Helio P25, contrairement au Helio P20 rapporté par certaines applications fournissant les informations matérielles du mobile.

Doogee Mix

Ce SoC est gravé en 16nm et se compose de huit cœurs en tout : une rangée de 4 ARM Cortex-A53 @ 2,5 GHz et une autre de 4 ARM Cortex-A53 à 1,6 GHz.

Certes, on n’atteint pas les 2,6 GHz théoriquement supportés par le Helio P25, mais le processeur dans cette configuration offre un rendement satisfaisant.

Puissante, cette puce sait rester stable, même lorsqu’elle est soumise à une charge maximale.

La carte dual core Mali-T880MP2 prévue pour gérer les tâches graphiques, ainsi que la RAM de 4 ou 6 Go, forme avec le processeur P25 une architecture très intéressante pour un smartphone de ce prix.

Dans la réalité, on a droit à un rendement un cran au-dessus des Sony Xperia A1 et A1 Ultra, deux téléphones incorporant ce même chipset Mediatek.

Software

Le Doogee Mix fonctionne avec un système d’exploitation maison, basé sur le Android 7 Nougat. C’est d’ailleurs le tout premier mobile à incorporer le DoogeeOS. Cet environnement logiciel, en plus de venir avec les derniers correctifs de sécurité du Nougat, apporte quelques options de personnalisation.

Dans sa version actuelle, le DoogeeOS n’offre pas une expérience utilisateur agréable.

Les bugs et ralentissements sont fréquents.

Il est vrai que c’est le premier coup d’essai tenté par le département logiciel du constructeur, et que les choses devraient s’améliorer avec le temps, mais il est de notre devoir de relever ces lacunes.

Encore que des mises à jour OTA régulières ne sont pas officiellement promises.

Doogee Mix

Le DoogeeOS ne nous a définitivement pas laissé de bonnes impressions. D’ailleurs, les premiers couacs s’observent dès l’écran de verrouillage, qui est relativement peu visible.

Plus loin, le thème orange/jaune par défaut est assez mal choisi : il ne facilite en effet pas la lecture de textes en blanc. Bien sûr, il existe la possibilité de le changer. Et c’est d’ailleurs assez intuitif. Vous n’aurez qu’à maintenir votre doigt sur l’écran d’accueil, afin d’accéder aux choix de thèmes.

L’OS maison de Doogee est en outre rempli de fonctions déroutantes dans leurs liens les uns avec les autres. Nous pensons particulièrement aux fonctionnalités « Application freeze », « App Lock » et « App autoclean ».

Cela étant dit, au chapitre des bonnes nouvelles figure l’intégration d’une application System Manager, via lequel vous pouvez faire des ajustements et définir des réglages approfondis par application. De même, une fonctionnalité de contrôle d’accès aux notifications offre des options très étendues.

Enfin, l’interface verticale faisant office de tiroir d’application est particulièrement pratique d’utilisation.

Connectivité et durée de vie de la batterie

Pour l’alimentation du Doogee Mix, le constructeur a porté son choix sur une décente batterie de capacité 3 380 mAh. Ce n’est pas exceptionnel, et on regrette de surcroit que la charge ne soit pas vraiment rapide.

La recharge s’effectue à ce propos uniquement avec un chargeur 2A@5V. Il faut en moyenne compter environ deux heures pour que la batterie soit pleine, ce qui est correct.

Doogee Mix

Si le choix d’une batterie de 3 280 mAh n’est pas mauvais en soi, et s’accorde d’ailleurs théoriquement à l’association Helio P25 et écran Super AMOLED, il est décevant que le Doogee Mix tienne moins de 6 heures en navigation web.

Pour les autres usages, il ne se montre pas non plus spécialement endurant : environ 11 heures de lecture vidéo et 17 heures d’appels 3G.

Connectivité

Sur cet aspect, le Doogee Mix comble globalement les attentes. Dual SIM (format nano), il supporte les réseaux mobiles 4G et incorpore les puces Bluetooth, Wi-Fi et GPS sous leurs versions les plus récentes. En revanche pas de NFC, ni de blaster infrarouge. On profite cependant de la fonction radio FM.

Caméras et performances photographiques

On attaque là une des plus grosses déceptions sur le Doogee Mix.

Certes, pour un smartphone de ce prix, nous ne nous attendions pas à des merveilles, mais il ne fait aucun doute que les performances photographiques du Mix auraient pu être de meilleure facture si Doogee n’avait pas pris des décisions pour le moins hasardeuses.

Déjà qu’un affichage bord à bord occupe beaucoup d’espace interne, le constructeur a encore surchargé son téléphone avec une configuration dual caméra à l’arrière.

Nous pensons que ce choix est purement marketing et Doogee a visiblement voulu surfer sur la notoriété de la technologie ISOCELL de Samsung.

Doogee Mix

Un très mince (seulement 5 mm) module de 16 Mpx et un capteur secondaire de 8 Mpx forment la configuration dual caméra du Doogee.

La marque se montre très peu bavarde sur le rôle du module de 8 Mpx.

En principe, il devrait contribuer à améliorer l’effet bokeh. Au-delà de cela, tout un mystère plane sur son intérêt, d’autant puisqu’il est impossible de l’utiliser de façon indépendante.

À l’image du DoogeeOS dans son ensemble, l’interface photo du Doogee Mix n’est pas simple d’utilisation et peut se montrer instable.

Nous regrettons que le mode monochrome soit un peu confus et n’exploite pas le capteur secondaire. D’autre part, le mode Pro, quoique muni de la fonction ISO, est rudimentaire.

S’agissant de la qualité d’image proprement dite, elle est loin d’être bonne.

Le capteur de 5 Mpx f/2.2 qui équipe la caméra selfie ne sort pas non plus son épingle du jeu. Et cela ne tient pas uniquement à la résolution modeste ni à l’absence d’autofocus.

Sa position étrange oblige à faire des acrobaties pour l’utiliser. Il faut en effet retourner le téléphone, ce qui donne des angles de prise peu flatteurs.

Vidéo

Le Doogee Mix est techniquement armé pour filmer jusqu’en 4 K @ 30 ips, ce qui est assez inhabituel pour un téléphone de ce prix.

Cependant, le taux d’image obtenu avec cette résolution n’est pas stable et atteint difficilement les 28 images par seconde.

La même instabilité s’observe en 1080 p, mais on profite tout au moins d’une fréquence d’images de 30 ips et d’une température fixe. De même, ce mode livre des détails proches des vidéos filmés en 4 K.

Conclusion, disponibilité et prix

Notre test du Doogee Mix nous a permis de révéler des défauts évidents, notamment au niveau de l’OS, de la section photo et de la batterie. Pour autant, on ne peut dénier à Doogee le mérite d’avoir fait des choix salutaires pour un smartphone de moins de 200 €. L’écran Super AMOLED et le hardware (SoC Helio P25 + RAM 4/6 Go) sont quelques atouts à mettre à l’actif du Doogee Mix.

Autrement dit, le constructeur a fait de bons choix matériellement, et propose un modèle intéressant à divers égards dans sa gamme de prix.

Le Doogee Mix est déjà disponible auprès de nos partenaires habituels, pour un prix d’environ 160 € pour la version de RAM 6 Go et de mémoire interne 64 Go.

4 Commentaires

  1. J’ai un gros problème avec mon Doogee Mix pour moins de 2 semaines déjà , une MàJ AUTOMATIQUE A été faite et voilà que mon téléphone affiche blanc après le passage du démarrage . y a t_il une solution pour remettre le téléphone en bonne forme car le problème persiste
    je suis en Côte d’Ivire

    • essaye une réinitialisation en mode recovery, sinon, dans le pire, il y a une application pour flasher les smartphone mediatek, et doogee fourni le firmware

  2. Ce modèle de telephone est a eviter :
    1) Concernant le systeme
    – L’interface est nulle : j’ai du installer un autre launcher (GO pour ne pas le citer)
    – bug a l’utilisation : vous travaillez et tout d’un coup le telephone passe en mode verrouillage ecran (malgre l’installation de toutes les mises a jour systeme)
    2) Concernant le materiel
    – la couleur sur le cerclage metal s’en va facilement avec les frottements de la coque plastique
    – fuite de batterie !!!! Je mets le telephone le soir en mode avion avec coupure de l’acces aux donnees (75 % de batterie). Le lendemain matin le telephone est eteint, batterie 0 %
    – Boutton volume down HS (au bout de 4 mois) alors que je l’utilise quasiment jamais : j’utilise une apk qui remplace l’usage des boutons !!!

  3. Bonjour, je suis satisfait depuis 1 an que je le possède, beau design élégant et assez actif. Puis répondant également à la qualité / Prix attendue que j’espérais. Par contre dans la notice il n’est nullement expliqué comment lui connecter une montre technologie répondant à la marque. Si une Personne peut me venir en aide…Merci à tous!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire !
Entrez votre nom

Derniers Articles

le P smart 2021 128 GB – Huawei : pour un usage orienté multimédia

Mulbess Coque pour Huawei P Smart 2018, Etui Huawei Honor 9 Lite Cuir avec Magnetique, Housse Protection pour Huawei P Smart/Honor 9 Lite Case,...

Un smartphone dédié à la mobilité : Htc – Desire 20 Pro 128 GB

Bellacase Coque Portefeuille pour HTC Desire 20 Pro Étui à Rabat en Cuir avec Fonction de Support Housse de Téléphone Compatible avec HTC Desire...

Realme Narzo 10A 64 GB : le téléphone pour voyager

Xiaomi Redmi Note 9S - 4GB 64GB 48MP AI Quad Camera 6.67”FHD+ 5020mAh Typ18W Charge Rapide Blanc GlacierVoir sur AmazonPour débuterDe nombreux téléphones portables...